DP Insti DP Insti
Conseils

La dentition du cheval

Temps de lecture : 6 minutes

Que ce soit pour les professionnels, les cavaliers ou encore les passionnées, la compréhension de la cavité buccale du cheval et de sa dentition est essentielle. Nous allons ainsi dans cet article vous donner tous les éléments relatifs aux dents du cheval et à l’évolution de la denture en fonction de son âge. 

la dentition du cheval et ses dents

La cavité buccale du cheval

Elle est centrée sur un étroit et long canal lingual, communique de chaque côté avec un vestibule, limité lui- même latéralement par les joues, les lèvres. Son plafond, formé par les palais dur et mou, se termine par l’isthme du gosier. Les lèvres, musculeuses à leur attache, amincies à leur bord libre, sont mobiles et préhensiles. Le palais dur se poursuit par le palais mou (voile du palais) extrêmement long, placé en avant de l’épiglotte. Entre le palais mou et la racine de la langue, l’isthme du gosier est étroit. Cette disposition empêche toute respiration buccale et tout vomissement chez le cheval. Le pharynx, carrefour des voies digestive et respiratoire, communique avec les cavités nasales par les choanes, il surplombe l’entrée du larynx et se prolonge par l’œsophage. Sur sa paroi latérale on trouve l’ouverture de la trompe auditive, long canal muqueux qui communique avec l’oreille moyenne et forme une sorte de hernie, remplie d’air: la poche gutturale. On ne sait pas quel est le rôle de cet organe propre aux équidés, mais il représente un élément important en pathologie équine.

La dentition du cheval

La dentition adulte comporte 36 à 42 dents avec de chaque côté du plan médian, 3 incisives supérieures et 3 incisives inférieures distinguées en pince (centrales), mitoyenne et coin (latérales) et, de façon constante chez le mâle, une canine en haut et en bas (jument bréhaigne lorsque cette dent existe chez la femelle). Les prémolaires sont au nombre de 4 supérieures et de 3 inférieures (différence due à la persistance chez l’adulte d’une petite dent de lait) et les molaires au nombre de 3 et de 3.

Les incisives du cheval

La morphologie des incisives est complexe car ce sont des dents à croissance prolongée. Elles poussent par leur extrémité enchâssée au fur et à mesure qu’elles s’usent par leur extrémité libre.

Chez les jeunes, elles sont dépourvues de véritable racine et sont toutes en couronne. Chez l’adulte, elles ont perdu une partie de leur couronne, mais commencent à posséder une racine. Chez les animaux âgés, la racine est presque complètement développée, alors que la couronne est très réduite; elles ne sont donc jamais complètes.

D’autre part, ces incisives n’ont pas la même forme de leur extrémité libre à leur extrémité enchâssée, ce qui change les proportions de la table d’usure.

Leur extrémité enchâssée présente une cavité dentaire interne contenant la pulpe dentaire, cavité progressivement comblée par apposition de dentine secondaire. Leur extrémité libre présente une autre cavité, le cornet dentaire externe, bordé d’émail et contenant du cément. L’usure progressive de la dent finit par faire disparaître ce cornet, tandis qu’apparaît la dentine secondaire, sous la forme d’une marque foncée: l’étoile dentaire.

Toutes ces particularités donnent des indications chronologiques sur l’âge de l’animal.

Les dents supérieures, fûts massifs parallélépipédiques, ont une table dentaire carrée, inclinée obliquement vers la joue, surplombant nettement la dent inférieure. Sur cette table on distingue des denticules saillants d’émail, bordant l’entrée de 2 cornets dentaires, dessinant un B caractéristique. Leur extrémité enchâssée présente 4 racines (la lre et la 6e n’en présentent que 3).

Les dents inférieures du cheval

Les dents inférieures plus étroites, ont une table rectangulaire avec un dessin des replis d’émail en forme de E. Elles ne comportent que 2 racines.

La dentition de lait est réduite à 3 incisives supérieures et 3 inférieures, pas de canines (ou très rudimentaires), 3 ou 4 prémolaires supérieures (la première dont l’évolution est tardive, persiste chez l’adulte) et 3 prémolaires inférieures. Ce sont toutes des dents à croissance rapide et limitée.

Évolution de la dentition du cheval en fonction de l’âge

On évalue d’abord sur un animal adulte, la forme des arcades incisives, la façon dont s’affrontent les incisives et leur orientation sur l’arcade. À 5 ans, quand la bouche est “faite” l’affrontement est en “mors de niçoise”, avec des dents divergentes sur une arcade “en anse de panier”; vers 10 ans, l’affrontement est en ogive, les dents sont parallèles sur une arcade surbaissée et, à partir de 15 ans, l’affrontement est angulaire, les dents sont convergentes sur une arcade rectiligne.

Les canines sont des dents peu volumineuses, recourbées en « crochet », à croissance rapide.

La morphologie des prémolaires et molaires chez les chevaux est particulière puisque l’on assiste à une molarisation des prémolaires. C’est-à-dire que ces deux types de dents, différents dans les autres espèces, ont ici la même morphologie. Ce sont également des dents à croissance prolongée donc, jamais complètes.

Lorsque l’animal a moins de 5 ans, on examine les dates d’éruption des dents de lait, leur chute puis leur remplacement. À partir de 5 ans ce sont les changements de forme des incisives qui sont appréciés, l’apparition du cément dans le cornet dentaire (stade du rasement), l’apparition de l’étoile dentaire, puis la disparition du cornet dentaire (stade du nivellement). Les critères de diagnose de l’âge deviennent alors de plus en plus imprécis

Pour en savoir plus : comprendre les dents de son cheval 

Articles similaires

La dentition du cheval

Inscrivez-vous à notre newsletter

Des conseils et bons plans livrés tous les mois dans votre boite mail, avec soin, par un poney fiable et travailleur.