Sports équestres

Les 5 plus belles compétitions françaises

Temps de lecture : 10 minutes

Chaque week-end, il est possible de suivre les plus grands cavaliers s’illustrer dans de sublimes compétitions à travers le monde. La France n’est pas en reste, nous avons la chance d’accueillir des compétitions de rang mondial et des événements d’envergure internationale. Si vous ne savez pas sur lesquelles vous rendre cette année, voici pour vous une sélection de 5 des plus belles compétitions françaises.

Patrice Delaveau au CSIO de La Baule

Le CSIO 5* de La Baule

Chaque année au mois de mai, la très cotée ville de La Baule accueille son Jumping international au sein du Stade François André et ce, depuis un peu moins de 60 ans. Le Jumping de La Baule est devenu une compétition mythique dans le monde du Saut d’Obstacles. CSI 5* se déroulant sur 4 jours, l’événement est l’hôte de la deuxième étape de la Coupe des Nations FEI et est également une étape du FFE French Tour. Temps fort très prisé de la compétition, le Derby de la Région des Pays de la Loire est un incontournable. On y retrouve les meilleurs cavaliers de CSO amenés à courir un parcours qui mêle obstacles fixes et traditionnels. Le Derby est une épreuve devenue légendaire, La Baule étant la seule compétition labélisée CSIO 5* à la proposer ; les plus grands cavaliers l’ont couru et remporté depuis sa création en 1963 : Pierre Jonquères d’Oriola, Nelson Pessoa, Eric Navet, Michel Robert, Alexandra Ledermann, Philippe Lejeune, Hervé Godignon et tant d’autres.

Autre épreuve phare du CSI -Baulois, le Grand Prix de la ville de La Baule clôture chaque année les quatre jours de concours avec au départ l’élite des cavaliers de la planète. Le prestige de La Baule n’est cependant pas réservé aux cavaliers de classe mondiale. En effet, en parallèle du CSI 5*, un CSI 1* est également organisé, l’occasion pour quelques amateurs de concourir sur la sublime piste en herbe que les meilleurs chevaux du monde ont également foulée. L’entrée au CSI de La Baule est gratuite pendant les 4 jours mais il est tout à fait possible de réserver sa place en tribune VIP pour un confort optimal. Le Jumping compte aussi un village exposants avec pas moins de 80 stands, réunissant professionnels du monde du cheval, artistes, artisans et producteurs régionaux.

Le CDI de Saumur

Les amateurs de dressage ne sont pas en reste car l’Institut Français du Cheval et de l’Equitation organise début mai un Concours de Dressage International***, grand rendez-vous de la discipline. C’est toute l’élite du dressage, cavaliers français et internationaux, qui se retrouve au sein du magnifique site de Saumur, emblème de l’équitation traditionnelle française, résidence du célèbre Cadre Noir et de l’École Nationale d’Équitation. Le CDI*** de Saumur est une étape du FFE Dress Tour, qui réunit six concours internationaux français de renommée mondiale au sein d’un circuit de haute qualité. Saumur constitue la 2ème étape du circuit et suit l’étape Niçoise (CDI 3*) et précède le CDIO 5* de Compiègne, les CDI 3* de Deauville et du Mans. Le circuit est conclu par l’étape Coupe du Monde d’Equita Lyon.

En 2018, Saumur s’est vu obligé d’annuler la compétition suite à l’épidémie de rhinopneumonie qui a sévit en France mais c’est sans nul doute que l’étape saumuroise saura revenir avec un superbe concours.

Le Concours de Dressage International *** de Saumur est un incontournable. Depuis 1989, le Grand Manège du Cadre Noir voit les meilleurs cavaliers du monde dérouler des reprises de haut niveau. L’entrée au concours est gratuite, pas d’excuse donc pour ne pas aller en profiter !

Le Mondial du Lion

Chaque année courant octobre, la ville Le Lion d’Angers accueille le Mondial du Lion, une compétition internationale de Concours Complet immanquable qui se déroule dans le superbe parc départemental de l’Isle Briand sur pas moins de 162 hectares. Pendant 4 jours, des chevaux de 6 et 7 concourent au niveau CCI* et **, sur des épreuves qui comptent pour leur Championnat du Monde respectif. L’élite mondiale du Concours Complet s’y rassemble pour faire concourir leurs jeunes chevaux les plus prometteurs qui n’en sont qu’au début d’une grande carrière vers le plus haut niveau. De nombreux chevaux qui excellent ou ont excellé dans leur discipline ont galopé sur la piste du Mondial du Lion, parmi eux : Expo du Moulin, Galan de Sauvagère, Hidalgo de l’Ile, La Biosthétique Sam, Opgun Louvo, Entebbe de Hus, Bart L et Upsilon. Un excellent tremplin donc vers une longue carrière remplie de victoires.

Le Mondial du Lion, c’est avant tout une longue histoire d’amour entre le Concours Complet et le parc départemental où il se déroule. Transférés d’Angers vers Le Lion d’Angers en 1975, les Haras Nationaux organisent des CCE amateurs et des épreuves d’élevage dès 1979. Les premiers internationaux arrivent dès 1982 avec les complets de l’amitié mais les vraies compétitions internationales ont fait leur apparition au Lion en 1985 avec l’organisation des Championnats d’Europe Jeunes Cavaliers et avec la création du « Lion Equestre », association co-organisatrice du Mondial avec les Haras Nationaux et l’IFCE. Le nom « Mondial du Lion » est adopté en 1991 et c’est en 2000 que la compétition devient ce qu’elle est : réservée aux chevaux de 6 et 7 ans.

Malgré qu’il ne concerne « que » les jeunes chevaux, le Mondial est très populaire et obtient un record de fréquentation en 2016 avec 42 500 spectateurs venus voir les meilleurs jeunes chevaux mondiaux concourir.

 Les Etoiles de Pau

Pas de répit pour les complétistes en octobre, à la suite du Mondial du Lion, les Étoiles de Pau se déroulent au Domaine de Sers et accueillent un CCI 4*, devenu très récemment 5* avec la nouvelle nomenclature, seul concours complet de ce niveau qui se déroule en France. En parallèle, un CCI** ainsi que le CAIO****, concours d’attelage international sont également organisés. Les meilleurs cavaliers de la planète y répondent tous présents. En effet, seuls 6 compétitions sont labélisées 5* (4* jusqu’en 2019) dans le monde et le Concours Complet de Pau en fait partie. Il s’agit donc d’une compétition de très haut niveau à ne manquer sous aucun prétexte.

Pour l’occasion, ce sont quelques 40 000 personnes qui viennent admirer les cavaliers de concours complet mais également l’attelage qui se montre à son plus haut niveau. Comme en complet, les attelages se présentent sur trois tests : le dressage, le marathon et la maniabilité.

Comme les autres belles compétitions de France, les Étoiles de Pau c’est une belle histoire qui s’est écrite au fil des années. En 1991, Pau devient un CCI* et accueille alors 6 nations et 84 engagés. Dès l’année suivante le CCI est doté d’une seconde étoile et accueille pour la première fois Marc Todd et Andrew Nicholson qui sont présents à quasiment toutes les éditions depuis. Fort d’un incroyable succès, le CCI de Pau est choisi pour organiser les Championnats d’Europe FEI Sénior de Concours Complet en 2001 et accueille par deux fois les Finales Coupe du Monde de Triathlon Equestre. Pau devient 4* en 2006 et continue d’assoir sa renommée mondiale. Avec les nouvelles nomenclatures d’épreuves, le CCI obtient sa cinquième étoile et continue de faire partie des concours complets qui appartiennent au plus haut niveau.

Le Générali Open de France

Le mois de juillet est un mois incontournable pour les cavaliers : c’est le mois des Championnats de France Poney et Club qui se déroulent sur le Parc Equestre Fédéral de Lamotte-Beuvron. Le Generali Open de France a décroché en 2012 le titre de « plus grande manifestation équestre au monde » certifié par le Guinness World Records®.

En 1973 sont apparus les premiers Championnats de France d’équitation à Poney grâce à quelques pionniers rassemblés derrière le Poney Club de France en 1971 qui a monté un projet d’infrastructures pérennes et a ainsi transformé l’ancienne colonie pénitentiaire de Lamotte-Beuvron en Parc Equestre Fédéral. Les premiers Championnats de France Poney sur site se sont déroulés en 1994 et en 2001 sont apparus les premiers Championnats de France Clubs, afin de permettre aux cavaliers de tous âges et aux montures de toutes tailles d’avoir un championnat et un objectif de fin de saison.

La première semaine de concours, semaine Poney, est réservée aux Poneys et cavaliers mineurs. Des épreuves pour tout niveau y sont organisées : du mini-open où les petits cavaliers peuvent présenter leurs poneys en main dès 3 ans, aux Championnats des As Elite pour les jeunes de moins de 16 ans qui prétendent intégrer l’équipe de France en vue des Championnats d’Europe Poney.

La deuxième partie des Championnats est la semaine club. Des cavaliers de tout âge, des plus jeunes aux vétérans, à cheval sur des équidés dont la taille et la race importe peu, se disputent les titres de champions de France dans une ambiance conviviale qui met l’accent sur la diversité des pratiques.

Pas moins de 15 disciplines sont mises en lumière tout au long de la compétition, grâce à la présence d’une quinzaine de terrains utilisés simultanément. L’occasion pour le public d’y retrouver les disciplines olympiques mais également de découvrir des pratiques moins connues comme l’équitation western, le hunter, l’attelage, la voltige, le TREC ou le para-équestre.

Lors de la semaine Clubs, le Generali Open de France propose également un mondial des clubs : une compétition internationale amicale par équipe. Depuis sa création en 2004, on a déjà vu 23 nations différentes s’y affronter. Une occasion pour découvrir la culture équestre dans le monde et d’échanger avec des cavaliers du monde entier.

Evidemment, bien d’autres très beaux concours sont organisés en France : Equita’Lyon, les EEM Masters de Paris, le Jumping de Bordeaux, les Global Champions Tour de Chantilly, Paris, Cannes, Saint Tropez, le CCI*** du Pouget, les circuits du Grand National… Autant de compétitions qui font de la France un organisateur hors pair et qui permet au public de disposer de grand sport tout au long de l’année. 

Articles similaires

Les 5 plus belles compétitions françaises

Inscrivez-vous à notre newsletter

Des conseils et bons plans livrés tous les mois dans votre boite mail.