Le cheval Camargue

un cheval camargue ou camarguais

Le Camargue ou Camarguais, qui ressemble aux chevaux des peintures rupestres de la préhistoire, serait l’une des plus anciennes races du monde. Peut-être d’origine Arabe, asiatique ou Celte, descendant du Cheval de Przewalski ou du cheval préhistorique de Solutré ? Il était déjà connu des Phéniciens et son élevage aurait été encouragé par les Romains. Napoléon l’utilisa pour son armée et il participa aux travaux de percement du Canal de Suez. Au XIXe siècle, des croisements furent pratiqués avec l’Arabe, le Pur-Sang, l’Anglo-Arabe et le Postier Breton.

un cheval camargue ou camarguais

Il est élevé en totale liberté et en plein air intégral en Camargue et dans les limites d’un triangle dont les sommets sont représentés par Montpellier, Tarascon et Fos. C’est un élevage extensif dans les “manades”, c’est-à-dire un “élevage en liberté comprenant au moins quatre juments reproductrices, stationnées toute l’année dans le berceau de la race, sur un territoire ne comportant pas plus de deux unités de gros bétail par hectare avec un minimum de vingt hectares d’un seul tenant”. La race fut reconnue officiellement en 1978 avec l’ouverture d’un Stud-Book.

Caractère et aptitudes du cheval

Ce petit cheval, au caractère doux, est docile et très maniable. Il est vif, agile, énergique, très endurant et très résistant. Son pied est sûr. Le pas est allongé, relevé. Le canter et le galop sont amples. Le trot est peu confortable.

Utilisations du cheval

C’est d’abord un cheval de travail, l’instrument indispensable du vacher (« gardian ») pour le triage, le rassemblement et la surveillance des troupeaux de taureaux. Il est également employé au tourisme équestre, pour la randonnée.

Morphologie du cheval

Tête grosse, généralement carrée. Front plat, chanfrein rectiligne. Partie nasale souvent effacée. Ganache importante. Oreilles courtes, écartées, à base large. Yeux petits à fleur de tête. Corps de type médioligne. Encolure courte. Garrot bien marqué. Épaule droite, courte. Poitrine profonde. Dos de longueur moyenne. Rein court, large. Cuisse forte, charnue. Croupe courte, remplie et légèrement inclinée. Membres forts, de bonne nature. Articulations fortes. Cuisse musclée. Genou large. Pied large, corne très dure. Queue attachée bas. Robe : gris clair, parfois truitée. Le poulain naît gris foncé ou noir. Il ne devient blanc qu’entre 5 et 7 ans. La crinière est souvent hirsute et le système pileux est abondant. Taille : de 1,35 à 1,48 m. Poids : de 300 à 400 kg.

Pour en savoir plus : association du cheval camarguais

Inscrivez-vous à notre newsletter

Des conseils et bons plans livrés tous les mois dans votre boite mail.