Le cheval Breton  

un cheval breton de profil

Au Moyen Âge, il existait deux variétés bretonnes autochtones : le Sommier, élevé dans le nord de la Bretagne, était un cheval de bât, de culture, pouvant être utilisé également aux transports légers. Le Roussin, un dérivé sélectionné du Sommier, que l’on trouvait dans le sud et le centre de la Bretagne, était plus fin, plus svelte, et servait de monture. C’était le “Bidet de Briec ”ou “cheval de la Lande”, allant l’amble et servant sous la selle.

 

un cheval breton de profil

 

Devenu “Bidet Breton”, et croisé avec des Arabes et des Pur-Sang, il donna naissance au cheval de selle appelé “cheval de Corlay”. Sur le littoral nord de la Bretagne, les divers croisements avec des Boulonnais, des Percherons et des Ardennais permirent de créer un type plus lourd, le “Grand Breton” ou “Trait Breton”. Mais le croisement le plus célèbre fut celui qui fut pratiqué entre des juments locales dites du Léon avec des étalons Norfolk et Hackney venus de Grande-Bretagne. Ainsi naquit le “Postier Breton ”aux allures nobles et énergiques, qualité reconnue à l’actuel Trait Breton. Le Livre Généalogique a été fondé en 1909 comprenant un livre pour les “Postiers” et un pour les “Traits”. Dès 1912, il n’y eut plus qu’un seul Livre Généalogique avec deux sections. Depuis 1926, tous les chevaux bretons sont qualifiés de “Trait” ou “Trait Postier”. Le Trait Breton a un format plus important que le Postier. Le Stud-Book est fermé depuis 1951.

 

Caractère et aptitudes du cheval

D’une remarquable docilité, ce cheval est rustique, puissant et actif. Allures actives, énergiques.

Utilisations du cheval

Le Trait Breton est un cheval de travail, toujours attelé. Il est encore employé en agriculture. La variété postière est un cheval d’attelage de loisir (tourisme et compétition).

Morphologie du cheval

Tête carrée, de volume moyen. Front large, chanfrein droit, parfois camus. Naseaux bien ouverts. Oreilles petites, parfois plantées un peu bas. Corps de type bréviligne. Encolure forte, assez courte et légèrement rouée. Garrot fort mais noyé. Épaule un peu longue, oblique. Poitrine profonde. Côtes rondes. Dos plutôt court, large et musclé. Rein bien attaché. Croupe large et double. Membres courts, puissants. Articulations larges. Avant-bras et cuisse très musculeux. Canons courts et secs. Robes: alezan, aubère, plus rarement bai, rouan, gris, noir. Taille: de 1,52 à 1,63 m. Poids: Trait: 900 à 950 kg; Postier: 750 à 900 kg.

Pour en savoir plus : Le cheval breton 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Des conseils et bons plans livrés tous les mois dans votre boite mail.